brochure Recevez notre brochure par mail

        lundi 24 janvier 2022

        lundi 24 janvier 2022

        La semaine dernière dans la vigie, nous avions évoqué l’arrêt des activités de Local Motors et de Optimus Ride, c’est donc intéressant de voir le parti pris des américains sur ces deux cas : https://www.forbes.com/sites/bradtempleton/2022/01/18/two-self-driving-shuttle-companies-fail-in-one-week–what-does-it-bode/?sh=79bfbf711fb0

        Ceci écrit, position assez logique quand on sait qu’à l’inverse des européens, les acteurs américains mises sur la voiture autonome de niveau 5 dans la lignée des annonces de Tesla mais surtout des projets de Cruise, Waymo et Zoox. Une vision confortée quand on lit un échange croisé dans Wired d’experts sur le véhicule autonome de la voiture au tracteur : https://www.wired.com/story/gadget-lab-podcast-535/
        Et si on sent bien que dans cet article la notion d’acceptabilité, on apprécie dans le toujours excellentissime blog de Argo cet article sur le mimétisme entre la mobilité autonome du XXIème siècle et l’apparition des ascenseurs au XXème. Nous l’avions déjà évoqué l’année dernière, cette comparaison, nous nous en servons régulièrement pour vulgariser auprès du plus grand nombre l’apport de la mobilité autonome horizontale versus l’histoire de a mobilité autonome verticale : https://groundtruthautonomy.com/opinion/who-will-win-the-self-driving-car-race-the-clues-lie-in-elevator-history/

        En Chine, un article intéressant sur une photo à date des avancées du marché : https://www.globaltimes.cn/page/202201/1246248.shtml

        Pony.ai, acteur de référence du marché chinois, annonce sa V6.0 : https://pandaily.com/pony-ai-debuts-6th-generation-autonomous-driving-system/

        Le 6.+ semble être un chiffre prometteur dans l’univers de la mobilité autonome puiisque NAVYA a annoncé cette semaine une démonstration pour mars dans le cadre du salon Autonomy d’une 1ère mondiale :
        https://navya.tech/fr/navya-annonce-une-premiere-mondiale-loperation-dune-flotte-de-navettes-autonomes-sans-operateur-a-bord-et-supervisee-a-distance/
        Ce qui est intéressant dans la présentation de Pony, c’est la dé corrélation entre le type de véhicule utilisé (en l’occurrence Toyota) et la solution de conduite autonome NVIDIA DRIVE (dont comme MOBILEYE, on a pas fini d’entendre parler) mais aussi la précision à toute fins utiles sur les équipements de signalétique complémentaire : « des unités de signalisation sur le toit dotées d’une unité d’éclairage horizontale à l’avant et de trois bandes lumineuses placées verticalement à l’arrière ». Un équipement qui fait écho à cette publication sur les enjeux de la perception des véhicules autonomes par les piétons : https://spectrum.ieee.org/self-driving-car-safety-features
        Dans cette approche toute systémique, nous avons aussi identifié un livre blanc de Siemens sur leur approche de l’hypervision :

        https://resources.sw.siemens.com/en-US/white-paper-systems-engineering-for-av-development

        24/01/2022 - Par: Benjamin Beaudet