brochure Recevez notre brochure par mail
[contact-form-7 id="211" title="Brochure"]
[contact-form-7 id="197" title="Newsletter"]
[contact-form-7 id="85" title="Formulaire de contact"]
lundi 17 janvier 2022

lundi 17 janvier 2022

Il y a des semaines où l’actualité est pleine de paradoxes et sans aucun doute la semaine écoulée en fait partie. Dans la lignée d’un CES très fructueux, ZF Group présentait une vision très optimiste sur Bloomberg du futur de la navette autonome sur le marché nord américain :

https://www.bloomberg.com/news/videos/2022-01-12/zf-on-the-future-of-mobility-video

Rappelons, un propos que nous avons souvent eu sur la différence radicale de vision entre le marché US lançait depuis plusieurs années dans la course de la voiture autonome de niveau 5 et l’Europe plus pragmatique engagée dans une logique d’une mobilité autonome collective et partagée – ce que rappelle Anne-Marie Idrac dans un article de LaTribune cette semaine : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/il-n-y-aura-pas-de-vehicule-autonome-mais-plutot-des-vehicules-automatises-anne-marie-idrac-899899.html), affirmant au passage une précision sémantique qui fait désormais consensus en France : navette autonome -> navette automatisée.

Le paradoxe, c’est l’annonce en fin de semaine de l’arrêt des activités du constructeur de navettes automatisées : Local Motors, seul acteur nord américain spécialisé dans les navettes automatisées : https://techcrunch.com/2022/01/13/local-motors-the-startup-that-created-the-olli-autonomous-shuttle-has-shutdown/ Pour autant, cette annonce n’est pas une surprise pour le secteur, d’abord parce qu’au milieu de l’année 2021, Local Motors avait annoncé un changement d’éditeur pour la solution d’automatisation de ses navettes, ensuite parce que la question de la position sur la chaîne de valeur était clairement posée. En se positionnant comme un constructeur même avec des concepts innovants (impression 3D notamment), Local Motors s’est trompée de positionnement et à l’heure des alliances (Ex. NAVYA avec Bolloré) ou des perspectives alléchantes des skateboard (REE ou RIVIAN), le positionnement était difficilement tenable sans le soft… Et même dans le soft, on voit bien avec le rachat complet des actifs d’Optimus Ride par Magna qu’il faut rapidement trouver des opportunités de roulage : https://techcrunch-com.cdn.ampproject.org/c/s/techcrunch.com/2022/01/11/magna-acquires-autonomous-vehicle-startup-optimus-ride/amp/
C’est en ce sens sans doute qu’en Chine, Volkswagen et Huawei ont noué un partenariat opérationnel : https://www.asiantechpress.com/vw-china-huawei-in-talks-to-form-an-autonomous-driving-jv.html

Et sinon, dans notre tour du monde des Réseaux de Mobilité Autonome Hybrides :

Singapour en silence capitalise de l’expérience :

https://www.straitstimes.com/singapore/over-50-driverless-vehicles-approved-for-trials-on-spores-roads-and-public-paths-in-last-5-years

https://www.straitstimes.com/singapore/a-future-without-carparks-at-home-ura-sets-out-possibilities-for-a-driverless-vehicle-city
Nuro lance la 3ème version de son robot livreur (on adore l’airbag externe)

Et signe un beau partenariat avec l’enseigne de distribution Kroger aux US pour la livraison du dernier km :

https://www.supplychaindive.com/news/kroger-autonomous-delivery-nuro-commercial-vehicles/617189/

17/01/2022 - Par: Benjamin Beaudet