brochure Recevez notre brochure par mail

        VIGIE Réseaux de Mobilité Autonome Semaine 43

        VIGIE Réseaux de Mobilité Autonome Semaine 43

        Le buzz de la semaine vient des US qui nous offre un écart type surprenant au sujet du véhicule autonome ! Le même jour, Mobileye réussit pleinement son introduction en bourse (https://www.lesnumeriques.com/pro/ipo-de-mobileye-debuts-prometteurs-a-wall-street-pour-la-filiale-d-intel-n194805.html) lorsque Ford et Volkswagen annonce la fermeture de Argo.Ai, leur co-investissement dans les robotaxis : https://europe.autonews.com/automakers/ford-vw-pop-automated-vehicle-bubble-argo-ai-exit

        https://www.autoweek.com/news/technology/a41789388/argo-ai-autonomous-developer-shutdown/

        Une annonce surprise car cette entreprise faisait la course technologique en tête avec Cruise et Waymo.

        Du coup, tous les medias de référence ont publié une analyse et une tentative d’explications :

        Sur TechCrunch, cette décision acte la fin du rêve américain : une voiture individuelle et autonome. Initialement lancé sur une trajectoire L5, de nombreux acteurs avaient déjà infléchi leur trajectoire vers du L4. Nous avions d’ailleurs dans la vigie plusieurs fois identifiés combien ce choix était couteux car passer d’une stratégie L5 à L4, c’est à la limite de repartir d’une feuille blanche :

        https://techcrunch.com/2022/10/27/self-driving-cars-arent-going-to-happen

        Crunchbase s’intéresse aux scénarios d’avenir de cette annonce en faisant le lien avec l’IPO réussie de Mobileye, ce qui d’ailleurs est à mots couverts une motivation pour Ford et Volkswagen d’arrêter ce projet. Dans les faits à court terme, ils vont augmenter le potentiel de leurs ADAS pour proposer du L3 en attendant des solutions externes pour passer au L4.

        https://news.crunchbase.com/transportation/autonomous-vehicles-argo-ai-ford/

        Au passage, il n’aura pas fallu quelques heures pour confirmer que VW basculait sur Mobileye : https://europe.autonews.com/automakers/vw-work-mobileye-automated-driving

        The Verge offre une lecture intéressante sur le mirage aux alouettes des Robotaxis qui cache le vrai marché de l’autonomie :

        https://www.theverge.com/2022/10/28/23427129/autonomous-vehicles-robotaxi-hype-failure-expectations

        « si nous n’allons pas avoir de voitures robotisées qui peuvent nous emmener comme par magie où nous voulons, que nous reste-t-il ? Il y a beaucoup d’engouement autour des véhicules autonomes de construction et de ferme. Un équipement d’entrepôt autonome semble probable. Les semi-remorques robots qui peuvent soulager une grande partie du fardeau des livraisons sur de longues distances restent viables. Les trains et les navettes autonomes () sont également une forte possibilité. ». Bref, il n’y a pas que le robotaxi dans la vie.

        Pour terminer sur ce sujet, on a aimé cet article qui au passage intègre aussi Tesla dans l’actualité de la semaine mais qui surtout implique dans sa dernière ligne le rôle des Etats et des opérateurs dans la poursuite de la réussite de cette filière :

        https://www.fierceelectronics.com/sensors/self-driving-vertigo-mobileye-ford-and-tesla-safety

        Justement, du rôle de l’état, il en est pleinement question au Japon avec la confirmation d’un cadre réglementaire promulgué pour avril 2023 sur des parcours pré-définis :

        https://asia.nikkei.com/Business/Automobiles/Self-driving-cars-Japan-opens-roads-to-Level-4-vehicles-in-April

        Bonne semaine !

        17/11/2022 - Par: Benjamin Beaudet